7 conseils pour faire un bon call-to-action

Vous cherchez une bonne façon d’élaborer un call-to-action (CTA) clair et engageant pour vos campagnes de marketing.

Qu’est-ce qu’un call-to-action (appel à l’action) en marketing ?

En marketing, votre appel à l’action est la partie de votre publicité qui dit à votre public cible ce qu’il doit faire une fois qu’il clique sur votre bouton.

L’exemple le plus simple d’un appel à l’action est “Achetez maintenant !”

Plus vous fournirez d’informations à vos clients potentiels avec votre CTA, mieux ce sera.

Vous pouvez faire savoir à votre public à quoi s’attendre lorsqu’il clique sur votre annonce, et vous pouvez aider à dissuader les mauvais utilisateurs de cliquer au moyen d’un message clair et direct.

 

Voici 7 conseils pour faire un bon call-to-action :

1. Utilisez un verbe dans votre CTA

Il s’agit d’être clair et concis. Vous n’avez pas une tonne d’espace dans votre annonce pour faire passer votre message, la limite étant fixée à 35 caractères par ligne de description, il est donc important d’aller droit au but. Faites savoir à votre auditoire exactement ce que vous voulez qu’il fasse, et ne traînez pas.

Vous avez un site d’ecommerce ? Commencez votre CTA avec des mots comme “Acheter” ou “Commander“.

Vous faites la promotion d’un guide ou d’un livre blanc ? Commencez votre CTA avec des mots comme “Télécharger” ou “S’inscrire“.

Vous voulez que quelqu’un demande plus d’informations ? Essayez le “Remplir le formulaire” ou “Découvrez comment…“.

Revenons à l’exemple du livre blanc. Si vous êtes une agence de marketing qui fait la promotion de vos derniers conseils et idées, vous voulez être sûr que votre public comprend exactement comment accéder à ce livre blanc.

Si votre CTA ressemble à “Notre dernier livre blanc est disponible“, vous n’obtiendrez peut-être pas un bon taux de clics, car les gens peuvent ne pas savoir où et quand ils peuvent s’attendre à mettre la main dessus.

Un appel à l’action comme “Téléchargez notre livre blanc aujourd’hui” est beaucoup plus direct et informatif, ce qui devrait permettre d’améliorer le taux de clic.

VOIR AUSSI >> Le meilleur guide pour améliorer votre prospection

2. Utiliser des mots qui provoquent de l’émotion ou de l’enthousiasme

Si votre CTA est enthousiaste, votre public le sera aussi. Prenez un CTA comme “Achetez maintenant et obtenez 50% de réduction!” – non seulement vous leur offrez un avantage énorme, mais qui ne serait pas ravi d’obtenir leur commande pour la moitié du prix ?

Pour ceux qui cherchent à réserver un voyage avec leur famille, un CTA tel que “Planifiez vos vacances de rêve aujourd’hui” les excitera sur la notion de voyage paradisiaque et les rendra impatients de cliquer sur votre annonce.

Un petit élément efficace consiste à ajouter un point d’exclamation à la fin de votre call-to-action afin de provoquer cet enthousiasme.

3. Donnez à votre auditoire une raison pour laquelle il devrait prendre les mesures souhaitées

En d’autres termes, qu’est-ce que cela leur rapporte ? Est-ce que cela les aidera à mieux faire leur travail, à perdre du poids ou à économiser de l’argent ? Cela sera fortement lié à votre proposition de valeur ou à votre argument de vente.

Un bon exemple : “Appelez aujourd’hui pour planifier votre consultation gratuite ! Non seulement vous avez indiqué l’action que vous voulez que l’utilisateur prenne (appelez dès aujourd’hui), mais vous lui avez également donné une raison pour laquelle il devrait prendre cette action (une consultation gratuite).

4. Profitez de la peur de l’échec

C’est en fait l’une de mes tactiques préférées lorsqu’il s’agit d’un bon call-to-action. La peur de l’échec, aussi appelée FOMO (Fear of missing out), est un facteur de motivation extrêmement efficace. Quand les gens pensent qu’ils risquent de perdre une occasion qui ne se représentera peut-être pas, ils seront très prompts à prendre le train en marche.

L’une des meilleures utilisations de FOMO dans votre CTA est de mentionner une vente ou une promotion que votre entreprise propose et qui ne durera pas éternellement. Vous recevez probablement des emails avec ce genre de messages. Je parle de la messagerie comme “Achetez aujourd’hui ! La vente se termine lundi “, peut-être pendant un week-end de trois jours.

Ou même “Achetez maintenant jusqu’à épuisement des stocks” pendant la période des Fêtes. Il est difficile d’ignorer une telle proposition, surtout dans une situation où le temps presse (p. ex. la saison des Fêtes).

Comme pour provoquer l’enthousiasme comme nous en avons discuté plus tôt, le fait de provoquer la peur de manquer quelque chose dans votre CTA est sûr de vous augmenter votre taux de clic.

5. Connaître vos appareils

Créer un appel à l’action est important, ce n’est pas un secret. Mais je vous invite également à envisager de personnaliser votre appel à l’action en fonction de l’appareil utilisé par votre public.

Google considère le bureau et la tablette comme le même appareil, car les tailles d’écran sont à peu près les mêmes, et les gens les utilisent pour faire des recherches dans des scénarios similaires.

Par exemple, une personne assise sur le canapé le soir, qui voit une publicité à la télévision pour un produit qui l’intéresse. La prochaine chose qu’ils feront c’est de prendre leur ordinateur portable ou leur tablette et de chercher plus d’informations à ce sujet.

Cependant, les gens sur un smartphone ont tendance à avoir un comportement d’utilisateur et une intention de recherche différents de ceux des ordinateurs de bureau/tablettes. Les utilisateurs qui recherchent quelque chose sur leur bureau ou leur tablette font encore leurs recherches et ne sont pas tout à fait prêts à commettre.

Mais les utilisateurs qui recherchent quelque chose sur leur téléphone portable recherchent souvent une “gratification instantanée” ou des résultats rapides.

Par exemple quelqu’un qui marche dans la rue, il voit une annonce sur un bus en mouvement il va sortir son téléphone et chercher rapidement ce qu’il a vu avant d’oublier le nom. Leur recherche se traduira probablement par un appel pour compléter l’action désirée, plutôt que de naviguer sur le site.

Mon conseil est de créer un CTA plus centré sur les appels téléphoniques pour vos annonces qui apparaissent sur les appareils mobiles. Vous pourriez essayer quelque chose comme “Appelez maintenant pour commencer” ou “Appelez-nous aujourd’hui pour plus d’informations” et cela devrait aider votre public cible à prendre les mesures que vous voulez qu’il prenne.

Il y a une façon de rendre cette tactique encore plus efficace :

Google vous donne la possibilité de définir une préférence mobile pour vos annonces, ce qui vous permet de désigner certaines annonces pour n’apparaître que pour les recherches effectuées sur les appareils mobiles. Avec cette option, vous pouvez concentrer votre CTA sur la génération d’un plus grand nombre d’appels.

Il y a également la possibilité de faire un bouton Click-to-Call sur Google qui apparaît sur les recherches mobiles.

VOIR AUSSI >> Les meilleurs exemples d’email de prospection

6. N’ayez pas peur d’être un peu créatif

Il est important que vous gardiez votre call-to-action à jour, comme vous devriez le faire avec vos landing pages en général.

Un bon vieux test A/B est un excellent moyen d’identifier quels CTA vous apportent des clics, et quels CTA vous en apportent moins. Bien que vos appels à l’action comme ceux dont nous avons déjà parlé sont toujours bons à utiliser, vous ne savez jamais vraiment comment ils fonctionnent tant que vous ne les utilisez pas.

Les pubs c’est avant tout des tests, des erreurs, des petites modifications, et vos appels à l’action ne font pas exception à la règle.

Quelque chose peut sembler génial sur papier, ou peut sembler génial lorsqu’un collègue vous le recommande, mais la seule façon de savoir avec certitude si quelque chose fonctionnera pour votre compte, c’est si vous le testez.

Il se peut que votre public cible ne réagisse pas bien à ce qui pourrait être considéré comme un ” CTA sûr “.

Je recommande non seulement de tester différents appels à l’action, mais aussi d’être créatif . Si votre public cible ne réagit pas bien à vos publicités, autant essayer de sortir des sentiers battus ! Vous pouvez lire cet article qui donne quelques exemples de bons call-to-action.

7. Utilisez des chiffres lorsque c’est possible

Nous, les consommateurs, nous réagissons bien aux chiffres tels que les prix, les promotions, les incentives, etc. Il nous aide à déterminer s’il vaut la peine de faire des folies sur des objets que nous voulons désespérément, mais qui ne sont probablement pas essentiels à la vie de tous les jours.

Si un utilisateur voit le prix dans votre annonce et décide de cliquer jusqu’à votre site, alors vous savez qu’ils sont toujours intéressés par le produit ou le service que vous offrez. Maintenant, vous savez que vous avez vous-même un clic précieux, et une chance accrue de générer une conversion.

Mais, si vous n’incluez pas vos prix dans vos annonces, quelqu’un peut cliquer sur votre site, excité à propos de vos produits/services, mais prendre peur lorsqu’ils verront vos prix.

Essayez d’expérimenter des CTA comme “Achetez aujourd’hui une télé pour 300€ !” montre non seulement à l’utilisateur le peu qu’il paiera pour un téléviseur, mais il frappe aussi sur l’élément FOMO (assez sournois hein ?).

Si vous organisez une promotion spéciale pour l’expédition, vous pouvez essayer quelque chose comme “Commander avant le dimanche pour la livraison en 1 jour“. Peut-être êtes-vous un atelier de carrosserie automobile qui cherche à motiver votre public avec un rabais ; votre CTA pourrait ressembler à quelque chose comme “Réservez aujourd’hui ! 15% de réduction sur votre prochaine visite.”

Voir aussi >> Comment gérer vos campagnes d’emailing

Conseil bonus : Tester un langage différent

Cela ne fait pas partie du top 7, car il peut être un peu risqué, mais il peut aussi être assez efficace pour attirer l’attention de quelqu’un. Je ne recommande pas toujours d’essayer, car cela peut être difficile à réaliser, mais parfois l’utilisation de mots négatifs peut motiver une personne à changer quelque chose dont elle est gênée.

Par exemple, si je cherchais sur Google à perdre du poids et que je vois un appel à l’action tel que ” mettre fin à votre régime merdique aujourd’hui “, je pourrais cliquer par curiosité. Bien sûr, c’est un peu effronté, c’est pourquoi je recommande d’utiliser cette technique avec parcimonie et fonction de votre business.

Un autre exemple pourrait être si je cherchais embellir mon jardin. Une annonce avec un CTA comme ” votre jardin est nul, laissez-nous le réparer “, non seulement je rigolerais probablement, mais je cliquerais probablement aussi – juste pour voir exactement ce que cette compagnie pourrait faire pour moi. Vous marchez sur une ligne dangereuse avec cette technique, mais cela peut être payant.

Avez-vous un appel à l’action préféré, ou peut-être un appel à l’action qui vous a surpris par son efficacité ? J’adorerais en entendre parler, alors n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Summary
Review Date
Reviewed Item
7 conseils pour faire un bon call-to-action
Author Rating
51star1star1star1star1star

Leave a Reply 0 comments